CARO (A.)


CARO (A.)
CARO (A.)

CARO ANTHONY (1924- )

L’œuvre du sculpteur britannique Anthony Caro (né à New Malden, Surrey) s’inscrit parmi les recherches formelles suscitées par la pratique de la soudure du métal. Cette technique, qui doit tant à Gonzalez et à Picasso, lui permet d’assembler, sans esquisse ou maquette préalable, des éléments industriels (poutres, solives, tuyaux, plaques et treillages découpés). Selon le critique américain Clement Greenberg, Caro met ainsi «l’accent sur le caractère abstrait de la sculpture, sur sa dissemblance radicale d’avec les formes naturelles».

Au moment où Anthony Caro termine ses études (à la Royal Academy de Londres), la scène artistique est, en Grande-Bretagne, dominée par Henry Moore, premier sculpteur britannique à avoir gagné une réputation internationale après la Seconde Guerre mondiale. Pour Caro, qui devient en 1951 son assistant, il constitue un modèle qu’on ne peut ignorer.

Les premières œuvres de Caro s’établissent dans la tradition du bronze figuratif. Elles explorent les possibilités et les limites de l’expression du corps en privilégiant les positions de tension, comme éprouvées de l’intérieur, sans respect pour les proportions (Man Holding his Foot , 1954, coll. de l’artiste; Man Taking off his Shirt , 1955-1956, coll. part., Londres). C’est en 1960 que Caro cesse de faire référence à la figure humaine, à partir de sa rencontre avec le sculpteur américain David Smith. Il apprend alors la soudure et commence à assembler des formes géométriques de métal.

À l’opposé, cependant, de l’approche verticale, totémique, engagée par Smith, Anthony Caro entreprend de construire ses œuvres à partir d’éléments horizontaux sur lesquels sont soudés, à intervalles espacés, des parties elles aussi métalliques. Structures ouvertes, dépourvues de tout centre, ces sculptures exigent du spectateur une déambulation, un parcours. La couleur, apposée uniformément sur la sculpture, renforce la cohésion matérielle des éléments dispersés et accentue la qualité purement visuelle de leur composition.

À la fin des années soixante, les sculptures d’Anthony Caro perdent leurs découpes rigides et se constituent de formes courbes ou cursives plus «lyriques».

Il réfléchit à la notion d’échelle et envisage des pièces petites qui ne soient en aucun cas des modèles réduits. Ses Table Pieces («Dessus de table», réalisés à partir de 1966, sur le conseil du critique américain Michael Fried) sont posées sur une table définissant comme une ligne d’horizon. Mais chacune de ces combinaisons peintes, faites d’acier et de tôle, auxquels s’adjoignent le bronze et le cuivre, comporte toujours un élément qui dépasse du support. Ainsi ces œuvres transforment-elles la relation de la sculpture à son socle, à son sol .

À partir des années 1980, son intérêt pour une sculpture architecturale est renforcé par un voyage en Grèce (1985) où il prend vraiment conscience de la fusion de l’architecture et de la sculpture. Il forge le mot sculpitecture pour distinguer ces œuvres de ses sculptures proprement dites. En 1987, il collabore avec l’architecte Frank Gehry à la construction d’un «architectural village». Ses sculptures se développent comme de véritables sites: After Olympia (1986-1987), en acier verni et peint, a 230 mètres de longueur. Par la complexité des matériaux et des formes qu’il met en œuvre, le cloisonnement entre l’architecture et la sculpture disparaît: The Octogon Tower — Tower of Discovery , exposé en 1991 à la Tate Gallery à Londres, est une sculptitecture de 6,71 m de hauteur, en acier peint, formée de cinq escaliers extérieurs et d’un escalier central qui permettent au spectateur de gravir les différents étages de la tour.

Affranchies de toute signification étrangère à l’expression sculpturale comme de toute anecdote figurative, les œuvres de Caro ne se résument pas, cependant, en une simple juxtaposition d’éléments abstraits. Plus que de la somme de leurs parties, c’est du sentiment de leurs relations mutuelles que naissent leur unité et leur sens. Ces sculptures ne se laissent pas réduire non plus à l’analyse des matériaux qui les constituent, mais c’est dans la synthèse, dans la composition où se fondent chacune des formes soudées que se réalise, chez Anthony Caro, l’expression sculpturale.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Caro — ist der Familienname folgender Personen: Alexandra Caró (* 1985) österreichische Sängerin Annibale Caro (1507–1566) italienischer Dichter Anthony Caro (* 1924) englischer Bildhauer Carl Caro (1850–1884), deutscher Lyriker und Bühnendichter Elme… …   Deutsch Wikipedia

  • Caro — may refer to:Places* Caro, Michigan * Caro, Morbihan * Çaro, Pyrénées AtlantiquesPeople* Annibale Caro, poet * Anthony Caro, sculptor * Elme Marie Caro, philosopher * Heinrich Caro, industrial chemist * Horatio Caro, chess player * Isabelle Caro …   Wikipedia

  • caro (1) — {{hw}}{{caro (1)}{{/hw}}A agg. 1 Che suscita sentimenti di affetto: avere cara la famiglia | Cara, mio –c, modo confidenziale di rivolgere la parola a qlcu. o di cominciare una lettera | Cari saluti, tanti cari saluti, formula di cortesia usata… …   Enciclopedia di italiano

  • CARO — (Computer AntiVirus Researcher s Organization) is an informal group of individuals who have been working together since around 1990 across corporate and academic borders to study the whole of computer malware. CARO essentially superseded other… …   Wikipedia

  • CARO — Saltar a navegación, búsqueda Computer Antivirus Research Organization, un grupo informal que ha estado trabajando desde 1990 para estudiar el fenómeno de los virus informáticos. CARO esencialmente suprimió a otros grupos más informales de… …   Wikipedia Español

  • caro — caro, ra adjetivo 1. (ser / estar) Que tiene un precio elevado o cuesta mucho: Está todo muy caro. El bolso me ha salido muy caro. El piso no me ha costado caro. Le gusta la ropa cara. Eso es caro pero de buena calidad y, a la larga, te sale… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Çaro — Zaro …   Wikipedia Español

  • caro — CARÓ, carale, s.n. Una dintre cele două culori roşii la cărţile de joc, însemnată cu romburi. – Din fr. carreau. Trimis de valeriu, 11.02.2003. Sursa: DEX 98  CARÓ s. tobă. (caro la cărţile de joc.) Trimis de siveco, 05.08.2004. Sursa: Sinonime… …   Dicționar Român

  • Caró — (* in Stralsund als Carolin Ristau) ist eine deutsche Sängerin. Carolin Ristau spielte im Alter von vier Jahren Gitarre und besuchte die Musikschule. Nach sechs Jahren Musikschule machte sie ihren Abschluss für klassische Konzertgitarre. Erste… …   Deutsch Wikipedia

  • Caro — Fréquent dans le Morbihan, c est un nom de personne qui évoque le cerf (breton karw, voir Caroff). C est aussi le nom d une commune de ce département. Mais il y a également beaucoup de Caro en Espagne, où c est un nom de personne correspondant au …   Noms de famille


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.